La démocratie bâillonnée !

Publié le par Jean-Jacques Urvoas



Le Parlement empêché, la loi confisquée.






Le gouvernement prétendait que la révision constitutionnelle de juillet 2008 permettrait une revalorisation du Parlement.


Pourtant, aujourd'hui, par un projet de loi, il s'attaque au droit d'amendement, principal outil du travail parlementaire.


Le Parlement est le lieu où s'écrit la loi et l'amendement, le moyen de la préciser et de l'enrichir.

Pour le gouvernement, il est devenu une entrave.


CPE, OGM, Grenelle de l'environnement, audiovisuel public, travail du dimanche, ces textes récents ont démontré tout l'intérêt du travail parlementaire et d'un débat démocratique transparent !


Défendre le droit constitutionnel d'amendement n'est pas un combat des parlementaires pour les parlementaires.


Toucher au droit d'amendement, c'est toucher la capacité des associations, des syndicats, de milliers d'acteurs de la société civile à faire entendre leurs points de vue.

Commenter cet article

schweitzer 08/02/2009 13:22

Mr CECCARELI poste 26 certes vous avez peut-être raison sur le fond mais pas sur les formes, vous caricaturez les initiatives prises pour rattraper le laxisme d'une gauche bradant je ne sais sur quelles idéologies le patrimoine Français conquis pendant des siècles avec le sang de ses enfants bien avant le XXieme puis ensuite et ne venez pas mettre en avant le colonialisme et l'esclavage dont la barbarie n'est pa à mettre sur le dos de jeunes générations // Quant à la source elle peut se tarir de son eau pure pour charrier toutes sortes d'éléments et inonder les berges claires sachant que toute expression peut être controverser et que personne n'a le monopole du coeur et de l'esprit .merci

José CECCARELLI 25/01/2009 11:42

Bravo pour votre action.Mais aujourd'hui, il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin. Dans cette république bannière où le pouvoir applique la loi avant qu'elle ne soit voté, où les enfants à la maternelle sont déjà de dangereux délinquants, où les fous sont responsables de leurs actes, où les libertés laissent la place à la répression, la prévention à la répression et la justice sociale à l'exploitation; où l'éducation et partant le savoir de nos enfants est sacrifiée au profit de la rentabilité par la suppression d'enseignants et la fermeture de classe - en se rappelant que Victor Hugo disaient que lorsque que l'on ferme une école ce sont dix prisons que l'on ouvre -, où des enfants sont "raflés" dans nos écoles parce qu'ils sont immigrés au non d'un ministère de l'intégration et de l'identité nationale rappelant un autre ministère d'une période tragique et horrible de notre histoire, il est bien que des hommes et des femmes se lèvent pour dire assez. Nous serons nombreux avec vous à dire non à cette politique d'exclusion et de l'avilissement de l'homme. Que des socialistes aient été à l'initiative de cette action est réconfortant et s'inscrit dans le droit fil des paroles de Jaurès:"le fleuve qui va à la mer reste fidèle à sa source".

Deliau Jean Claude 23/01/2009 23:36

Vous étes vraiment la gauche la plus lamentable du monde et je pèse mes mots,
Qu'elle tristesse de vous voir vous vous agiter frénétiquement, avec le spectacle que vous nous avez offert a l'Assemblée, avec la Marseillaise pour point d'orgue, vous avez touché le fond.

schweitzer 23/01/2009 13:36

réponse à notre jeune UMP sciences po. si vous avez bien étudié l'inflation législative des lois vous devriez vous rendre compte que les déflations des pouvoirs du P S se doivent maitenant se rattraper à vitesse grand V car ce qu'entreprend Mr Fabius démontre bien l'obscurantisme et le sur place préjudiciables à des milliers de citoyens contaminés par le sang frolatré comme les hormones d'ailleurs ( des accidents qui ne devraient pas survenir dans un pays aussi démocratique que la France ) et ainsi Mr Nicolas sur les 1518 textes examinés pouvez vous nous préciser les textes de loi art X remplacés par artY et les textes TRES IMPORTANTS portants sur les réformes URGENTES et nécessaires mais amendées par plus de 1000 ? merci

schweitzer 23/01/2009 13:16

à JLH mais si ! les images d'Epinal sont identifiables ! et la bataille de la Marne sur fond de velours de l'assemblée peut se terminer sur le gris verdâtre de la ligne Maginot qui n'aura servie en définitif qu'à leurrer les français !et bien sûr le copier coller avec un changement d'une virgule suffit à retarder et enmerder les autres (excusez du mot )Petit rappel économique à la différence près qu'une entreprise où souvent le patron majoritaire aura sacrifié son propre argent pourra taper sur la table ( ce qui n'est pas démocratique pour certains !!) mais souvent nécessaire pour crier STOP si vous continuez comme cela à entraver la marche de votre BOULOT c-a-d votre gagne pain moi par la force des choses je ferme et me projette ailleurs ??? merci de ne pas me censurer .